Nous avons écrit la suite de la chanson de Zebda « je crois que ça va pas être possible » pour qu’ils s’en sortent sans violence.

Pour terminer voici le dessert

cette décision a été amère

on a été voir le défenseur des droits

pour faire respecter la loi

on va l’enfermer celui-là

faut qu’il arrête ces bla bla bla.

Joris et Evan